Que visiter à Tunis, la capitale tunisienne ?

Tunis, la capitale de la Tunisie, est située sur une colline au bord du lac de Tunis, à quelques kilomètres de la côte méditerranéenne de l’Afrique. C’est l’une des villes les plus décontractées de l’Afrique du Nord, avec son charme exotique. Le centre-ville est ancien, remontant à l’Empire ottoman, mais il est entouré par l’infrastructure d’une ville arabe moderne, de sorte que vous verrez ses deux visages. Tunis est un bon choix pour des vacances culturelles, avec deux sites classés au patrimoine mondial et des centaines de monuments historiques. En raison de possibles troubles politiques, comme ce fut le cas à l’été 2011, les voyageurs vers la Tunisie doivent consulter régulièrement le site France Diplomatie (diplomatie.gouv.fr). Si tous les feux sont aux verts pour votre voyage en Tunisie, découvrez les meilleures choses à faire à Tunis.

1. Carthage

Site archéologique de Carthage, Tunis

Flickr – Sarah Tz

Les vestiges de l’ancienne Carthage, riche et légendaire cité maritime des Phéniciens, se trouvent dispersés au bord du golfe de Tunis. Les colonnes en ruines et les tas de décombres de marbre sont bordés par un panorama sur la mer Méditerranée, qui était tellement fondamentale pour la prospérité de la ville. Entièrement détruite au cours de la troisième guerre punique en 146 avant JC, les ruines subsistantes ne sont rien en comparaison à certains autres sites antiques de l’Afrique du Nord, mais cela ne signifie pas que vous ne devriez pas les visiter. Avec un cadre superbe en bord de mer, les vestiges ont un air incomparable, comme perdus dans le temps. Différents sites s’égrènent le long de la baie et sont facilement accessibles à pied ou par l’utilisation du métro léger de Tunis. Ne manquez pas la vue du haut de la colline de Byrsa.

2. La Médina

Medina Tunis

Flickr – Véronique Debord-Lazaro

Vous trouverez d’innombrables bâtisses délabrées en sillonnant le défilé de ruelles toutes aussi étroites les unes que les autres : le quartier de la médina (vieille ville) est le cœur historique de Tunis et regorge de sites à voir. La porte d’entrée principale, marquant la fin de la nouvelle ville et le début de la médina est connue sous le nom de Bab el Bahr (« porte de la mer »). Construite en 1848, elle était connue comme la « Porte de France » pendant la période coloniale. Les vieux murs de la ville de l’époque des Hafsides ont beau avoir disparu (en partie) depuis longtemps, mais une fois à l’intérieur des mosquées, madrassas (écoles) et des mausolées, vous pourrez admirer les œuvres somptueuses de carrelage et les lignes splendides des architectures fatimides et ottomanes dans les rues tortueuses. Se perdre dans les méandres et tomber sur un fabuleux vestige monumental n’est qu’une partie de votre plaisir…

Voici un plan de la médina de Tunis :
Carte détaillée de la medina de Tunis

Crédit : planetware.com

… en effet, les adeptes de marchés se dirigeront vers le Souk des Chéchias, où les fabricants de chapeaux traditionnels tunisiens en laine ont eu leurs ateliers pendant des siècles. La zone entre la rue Djemma ez Zaitouna et de la rue de la Kasbah est l’endroit où la plupart des boutiques de souvenirs sont rassemblées.

3. Sidi Bou Saïd

Café des Délices à Sidi Bou Saïd, Tunis

Le Café des Délices à Sidi Bou Saïd – Wikimedia – Moumou82

Le magnifique quartier côtier de style andalou de Sidi Bou Saïd doit sa renommée à trois jeunes peintres. Alors qu’ils voyageaient ici en 1914, Paul Klee, August Macke et Louis Moilliet ont capturé la beauté des bâtiments blanchis à la chaux et des portes bleues sur la toile. Depuis, le quartier de Sidi Bou Saïd a quelque chose d’artistique et bohème, et c’est un lieu d’escapade privilégié pour les locaux le weekend. Très touristique (cela fait partie de son charme), vous ne pouvez pourtant pas manquer d’être séduit par les rues parfaitement blanches et bleues, les cafés adossés aux falaises (dont le fameux Café des Délices) et la vue sur le littoral.

4. Le Musée national du Bardo

Musée du Bardo, Tunis

Flickr – Dennis Jarvis

L’une des plus belles et des plus grandes collections de mosaïques romaines du monde réside dans un palais somptueux de Tunis. Le Bardo est le second musée du continent africain après le musée égyptien du Caire. A l’intérieur, salle après salle sont présentés des exemples d’art mosaïques riches et complexes qui ont été découverts dans des sites à travers l’ensemble de la Tunisie. La salle de Sousse, d’Ulysse et de Dougga disposent d’expositions particulièrement impressionnantes de cette forme d’art, mais l’ensemble de la collection est un trésor et vaut bien un après-midi à y consacrer voire une journée. Le rez-de-chaussée du bâtiment comprend des expositions non-mosaïque intéressantes avec des expos des époques néo-punique, chrétienne, et islamique.

5. Mosquée Zitouna, ou mosquée de l’olivier

Mosquee Zitouna, Tunis

Flickr – khaled abdelmoumen

La grande mosquée du quartier de la Médina abrite certains des plus beaux exemples de l’architecture religieuse du pays. Entreprise au cours de la dynastie des Omeyyades en l’an 732, elle a été modifiée et peaufinée par les empires conquérants dans les siècles qui ont suivi. Bien que les non-musulmans ne peuvent pas entrer dans la salle de prière, les visiteurs sont libres de se promener dans la cour extérieure opulente et tranquille, mais aussi d’aller sur le toit où d’éblouissantes œuvres de mosaïques sont exposées. Le toit est également l’un des meilleurs endroits de la Médina pour faire des photos panoramiques des alentours.

6. La Goulette (Port de Tunis)

La Goulette Tunis

Wikimedia – Nikolas Becker

La Goulette est la banlieue portuaire de la capitale tunisienne et a été un lieu d’importance stratégique (contrôlant l’entrée du port) depuis toujours. Sous le règne de l’empereur Charles Quint, c’était la plus importante possession espagnole dans le Maghreb oriental. A partir de 1574, les souverains ottomans agrandirent et renforcèrent la forteresse construite par l’Espagne. La Goulette devint un port uniquement pendant l’époque coloniale française, lorsque le lac de Tunis s’ensabla et ne puisse plus prendre aucun navire, quelles que soient leur taille.

La Goulette possède des forts espagnols et ottomans à explorer et la porte de l’Ancien Arsenal (sur la route de Tunis). Si vous souhaitez seulement vous imprégner de l’air marin, la route côtière (avenue Franklin Roosevelt) est un lieu sympa pour se promener à La Goulette. Au-delà du port moderne, la longue plage de sable est l’un des meilleurs endroits de la ville pour passer une soirée et ou se détendre le weekend.

7. La Cathédrale Saint-Vincent-de-Paul

Cathédrale Saint-Vincent-de-Paul, Tunis

Flickr – Citizen59

Dans la Ville Nouvelle de Tunis se trouve cette imposante cathédrale, le plus grand bâtiment rescapé de la période coloniale française en Tunisie. Sa façade volumineuse de style mauresque, gothique et néo-byzantin préside majestueusement à ​​l’extrémité nord de la place de l’Indépendance. Elle fut, au moment de sa construction en 1893, un monument qui rappelait la domination de la France sur le pays. A l’intérieur de la cathédrale se trouve la tombe du Soldat Inconnu.

8. La Ville Nouvelle de Tunis

Ville Nouvelle Tunis

Flickr – Tim Little

Très loin de l’enchevêtrement de ruelles de la Médina, la Ville Nouvelle de Tunis a été développée à l’époque coloniale française. Son noyau principal est l’avenue Habib Bourguiba, une magnifique et grande avenue bordée de palmiers et d’eucalyptus. Ligne droite parfaite, l’avenue va vers l’est, juste à l’extérieur de la médina sur la Place de l’Indépendance en direction du port.

Les amateurs d’architecture apprécieront le merveilleux mélange de bâtiments coloniaux et post-coloniaux le long de l’avenue Habib Bourguiba, de la pyramide inversée moderniste de l’Hôtel du Lac aux plus distingués des bâtiments gouvernementaux au style européen. A l’intersection avec l’avenue Mohammed V, la Place d’Afrique présente une tour de l’Horloge symbolisant l’ère moderne de la Tunisie.

9. La Mosquée Sidi Mahrez

Mosquée Sidi Mahrez Tunis

Crédit – cecilimages.photoshelter.com

Cette mosquée de style ottoman porte le nom de Mohamed Mahrez As-Siddiq (dit l’ « ascétique »), qui est l’équivalent islamique d’un saint patron de la ville. C’est un bâtiment élégant surmonté de neuf coupoles blanches. Mahrez a joué un rôle essentiel après le pillage de Tunis en l’an 944, encourageant les citoyens à reconstruire et à développer le commerce et l’industrie. Il est enterré en face de la mosquée. La mosquée est considérée comme la plus belle de Tunis

10. D’autres sites à visiter à Tunis

Si vous passez plus d’un weekend à Tunis, vous aurez certainement le temps de visiter d’autres lieux et patrimoines de la capitale. Voici quelques idées :

  • Rendez-vous dans un hammam. Les hommes peuvent tenter le hammam au 30 Souk des Libraires, et les femmes celui place Halfaouine
  • Le Tourbet (Mausolée) Aziza Othmana
  • Les joyaux architecturaux des rue Sidi Brahim et rue du Pacha
  • Le palais Dar Hussein
  • Le palais Dar Ben Abdallah
  • Le Tourbet El Bey
  • Le Parc du Belvédère et le Musée d’Art Moderne

Comment aller à Tunis ? Séjourner à Tunis

La fin du printemps et l’automne sont les meilleures saisons pour voyager à Tunis. Tunis possède son propre aéroport (Tunis-Carthage), desservi par des vols directs en provenance de Lyon, Paris, Marseille, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Nice, Bordeaux… Les compagnies Transavia, Air France et Tunisair sont les principales compagnies pour cette destination. Trouvez un vol pas cher pour Tunis sur le site de notre partenaire Skyscanner.

Pour trouver un hôtel pas cher à Tunis, effectuez une recherche sur notre comparateur d’hôtels Génération Voyage.

Avez-vous visité Tunis ?

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here