La Tomatina est la plus grande bataille de tomates au monde

Dans la ville de Buñol, proche de Valence, a lieu chaque année lors du dernier mercredi du mois d’août une semaine de festivités qui se termine par une fameuse bataille de tomates.

Cette fête improbable aurait comme origine une bagarre qui éclata en 1945 sur la place principale de la petite ville de Buñol après que des jeunes se soient vu refuser l’accès à une fête locale. Ils auraient commencé à se lancer des tomates provenant d’un petit étal de fruits et légumes. Les années suivantes, le même jour, ils rapportèrent leurs propres tomates pour se battre à nouveau.

Une autre légende dit que lors d’une fête mettant en valeur les lapins, certains de ces animaux se mirent à manger toutes les pastèques d’une épicerie. Pour les arrêter, certains participants leur jetèrent des tomates et touchèrent d’autres personnes. Une bataille commença…

La Tomatina

Flickr – grahammclellan

Tour à tour interdite puis autorisée, c’est en 1975 que la Tomatina devient « encadrée » par une association de cultivateurs du coin, Los Clavarios de San Luis Bertrán, qui gèrent alors le stock de tomates. La ville de Buñol prend finalement en charge l’événement en 1980 pour stimuler le tourisme local.

tomatina

Source : Getty Images / Jasper Juinen

La journée commence à 10h par le « palo jamón » dont le but est de grimper un pilier en bois et recouvert de graisse, au sommet duquel est accroché un jambon. Dès que celui ci est décroché, la bataille peut commencer.

palo jamon

Flickr – puuikibeach

Il y aurait environ 130 tonnes de tomates utilisées pour cette bataille mythique. Ces tomates sont cultivées spécialement pour l’événement et sont de mauvaise qualité et peu chères. Depuis l’édition de 2013, il faut payer 10€ l’entrée pour y participer, mais seulement 20 000 tickets sont alloués, dont 5 000 gratuits pour les locaux.

camion tomatina

Source : Getty Images / Jasper Juinen

Ce festival attire les touristes du monde entier comme l’explique la société qui vend les tickets. Les australiens, japonais, et britanniques seraient les plus intéressés pour participer à la bataille. Des règles ont été instaurées pour ne pas qu’il y est trop de blessés. Il faut notamment écraser les tomates avant de les jeter.

tomatina

Flickr – RenoTahoe

A la fin, les rues sont évidement remplies du pulpe des tomates. Elles sont nettoyées immédiatement après la fin des festivités, ce qui permet de rendre les rues propres grâce à l’utilisation de l’acidité du jus de tomate.

On peut voir sur cette vidéo de la télé espagnole la foule présente dans l’une des rues de la ville de Buñol !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here