J’ai voyagé en Australie avec un ami pendant 1 an. Détenant un Working Holiday Visa, nous cherchions du travail. Nous arrivions pas à en trouver, alors nous voyagions en espérant que le travail tombe du ciel… Je vous rassure ça n’a pas marché. Mais en allant de ville en ville, nous avons finalement été attiré par Magnetic Island en face de Townsville, dans le Queensland australien. Cette île avait peut-être, après coup, quelque chose qui aimantait les ennuis…
 
Nous arrivons donc dans une auberge sympathique proche de la belle Horseshoe Bay. Notre hôtel nous prêta combinaison, masque, et tuba pour faire du snorkeling. Notre matinée était donc toute faite : plongée et observation de la faune sous-marine magnifique. En réalité, sur place, l’eau était trouble, et des adeptes du tuba nous firent comprendre que l’on n’y verrait aucune nageoire sinon l’eau sale se remplir dans notre masque mal fixé… Têtus comme nous sommes, nous avons décidé de nager loin jusqu’à contourner la petite péninsule à l’Est de la baie.
 
Ça semblait déjà mieux sur place. De beaux rochers, une forêt luxuriante, personne à l’horizon, mais toujours cette eau trouble. Ah ! Tant pis. Nous observons les alentours et devinons une terrasse surplombant la végétation. Une sorte de terrasse à environ 50-100m d’altitude qui, selon nous, nous permettrait de revenir par un sentier que nous avions vu sur une carte. Toujours avec notre combinaison de plongée, nous entamons donc l’ascension. C’était quasiment impossible de progresser tant la falaise était abrupte, et les herbes coupantes. Mais petit à petit nous arrivons au sommet. La terrasse était au milieu de nulle part, sinon de la jungle. Pas de sentier en vue… On n’y croyait pas. Après plusieurs minutes d’hésitation, nous nous ravisons et prenons le « chemin » par lequel nous étions arrivé. En bas, nous avions les pieds en sang, les combinaisons par endroits déchirées. Assoiffés et fatigués, nous devions à présent faire plusieurs centaines de mètres à la nage… Je ne parle pas de la peur que nous avions des possibles serpents/requins.
 
Nous arrivons épuisés à notre hôtel, nous avions besoin de se ressourcer. Une bonne douche, une bière et une pizza, ça fait du bien! Finalement, nous avions bien rit dans notre galère. Le lendemain, on décida de louer un scooter chacun pour découvrir l’ensemble de l’île. « Attention, n’allez pas dans les chemins interdits » nous avait dit la dame de la location… Ah ! Tant pis… Après avoir passé la journée à chasser des kangourous à coup d’accélérations et de dérapages, et être allé dans toutes les rues de l’île, il nous resta seulement cette partie « interdite ». On y alla, donc… Tout était magnifique, petite crique avec mangroves, plage déserte, etc… En revenant, on roulait vite dans ce chemin de terre, et je perdis le contrôle de mon scooter, je m’envola littéralement, mais retomba gentiment, le scooter moins…
 
En fait, en passant de l’eau et un coup de chiffon, le scooter n’avait pas grand chose… Enfin, la dame ne vit rien disons… Sinon j’aurais du payer 1000$. En gros, notre weekend à Magnetic Island fut rempli de connerie, mais ce fut un très bon weekend, qui nous fit oublier que l’on avait presque plus de sous et qu’il fallait qu’on trouve du boulot !

PARTAGER
Article précédentCoût de la vie dans 414 villes dans le monde
Article suivantImpossible de se loger à Melbourne

Avant tout un grand curieux des autres cultures du monde et voyageur depuis mon plus jeune âge, je vous donne mes conseils de voyage et tente de vous inspirer à travers mes articles et mes retours d’expériences. En tant qu’animateur du blog Toolito, je réponds à vos questions et commentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here