La mosquée al-Mutawakkil fut la plus grande mosquée au monde pendant 400 ans

La Grande Mosquée de Samarra est située dans la ville de Sāmarrā, en Irak, à environ 120 km au nord de Bagdad, sur les rives du Tigre. Elle fut construite au 9ème siècle, commandée par le calife abbasside Jafar Al-Mutawakkil, qui s’est installé à Samarra pour échapper aux conflits avec la population locale à Bagdad et y est resté pendant 56 années, une période au cours de laquelle il a construit de nombreux palais dont la plus grande mosquée de tout l’Islam. La Grande Mosquée s’étendait sur une superficie de 17 hectares. Le bâtiment en lui-même couvrait 38 000 mètres carrés. Elle est restée la plus grande mosquée au monde pendant 400 ans avant d’être détruite par les armées du souverain mongol Houlagou Khan lors de l’invasion de l’Irak en l’an 1278. Les murs extérieurs et l’imposant minaret de 52 mètres de haut est tout ce qui reste de cette Grande Mosquée d’autrefois.

Grande Mosquée Samarra, Irak

La mosquée a un plan rectangulaire entouré par un mur extérieur en briques cuites de 10 mètres de haut et 2,65 mètres d’épaisseur et soutenu par un total de 44 tours semi-circulaires. On pouvait entrer dans la mosquée par l’une des 16 portes au-dessus desquelles on trouvait des arcades couvertes. La mosquée avait 17 nefs, et ses murs étaient lambrissés de mosaïques de verre bleu foncé. La cour était initialement bordée de galeries à colonnades aujourd’hui disparues dont la plus belle partie était celle faisant face à la Mecque.

A 27 mètres du centre de la mosquée, côté nord, se dresse le minaret le plus original du monde musulman, Malwiya, un immense cône en spirale de 52 mètres de haut et 33 mètres de large à la base. Au sommet de la tour repose un vestibule rond, qui est orné de huit niches en forme d’ogive. Il est possible de marcher jusqu’au sommet le long du chemin en spirale. En fait, le calife Al-Mutawakkil, faisait souvent ce trajet à dos d’âne pour profiter de la vue.

Le minaret a été partiellement détruit en avril 2005, lorsque des insurgés ont bombardé la tour parce que les troupes américaines l’avaient utilisée comme poste d’observation. Samarra est en effet au cœur des conflits religieux irakiens entre sunnites et chiites, et les britanniques prétendent que ce bombardement a été fait pour déstabiliser davantage le pays. Cependant, le site a pu tirer un avantage de ce bombardement : la mosquée de Samarra ainsi que la vieille ville ont été inscrites sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007.

Grande Mosquée Samarra, Irak

Grande Mosquée Samarra, Irak

Grande Mosquée Samarra, Irak

Grande Mosquée Samarra, Irak

Grande Mosquée Samarra, Irak

Grande Mosquée Samarra, Irak

Sources : 1, 2, 3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here