À Florence, le Calcio Storico est une tradition spectaculaire et violente, un mélange de rugby, de football et de lutte

Datant du 16ème siècle, le calcio storico d’aujourd’hui (ou calcio florentin) est certainement la forme la plus violente du football dans le monde. Il se pratique seulement à Florence, en Italie, où les quatre équipes de 27 hommes représentent quatre quartiers historiques florentins (les Azzurri de Santa Croce, les Rossi de Santa Maria Novella, les Bianchi de Santo Spirito et les Verdi de San Giovanni), et s’affrontent chaque année au mois de Juin.

Le calcio storico (« football historique ») tire ses origines de l’harpastum, jeu auquel les légionnaires de l’Empire romain jouaient. Très apprécié des légionnaires, ils le répandirent à tous les coins de l’Empire, dont à Florence. Les règles officielles ont été écrites en 1580 par Giovanni de Bardi, un comte de Florence. Un arbitre (giudice arbitro) et six juges de ligne (segnalinee) contrôlent le jeu avec un juge supplémentaire (giudice commissario) en dehors du terrain. Enfin, un arbitre considéré comme le maître du terrain (maestro di campo) surveille le déroulement du jeu et rétablit l’ordre en cas de problème majeur ou de tricherie.

Défilé calcio storico

Défilé en costume avant le début de la finale du calcio storico de Florence en 2011 – Crédit photo: Flickr – Jon Gonzalo Torróntegui

Chaque équipe doit marquer le plus de buts (caccia) à l’adversaire mais la quasi-absence de règles rend le jeu très rude. Les coups de pieds à la tête sont interdits, de même que les deux contre un. Tout le reste est permis. Ainsi, peu importe la manière dont la balle atterrit dans les cages: avec 54 hommes costumés mettant des coups de poings, de pied, de tête, de coude et luttant les uns contre les autres sur un terrain vaste et poussiéreux, chaque match de 50 minutes ressemble à une bataille de clowns.

Mais la violence qu’ils infligent et endurent, et le statut du jeu comme symbole de la culture florentine, les calcianti (joueurs) sont vénérés en tant que représentants de leurs communautés.

Calcio Storico, Florence

Crédit photo: Wikimedia – Lorenzo Noccioli

Pour certains, c’est l’événement le plus attendu de l’année, plus que Noël. C’est 100% florentin.

Traditionnellement, l’équipe qui sortait victorieuse du tournoi recevait une vache Chianina, une ancienne race locale. À la place aujourd’hui, un festin d’après-match est offert à l’équipe gagnante.

En 2015, c’est l’équipe des Bianchi, du quartier Santi Spirito qui a gagné, après avoir battu les Verdi de San Giovanni, le 24 Juin.

Composition d’une équipe

Quatre datori indietro (gardiens de but),
Trois datori innanzi (défenseurs),
Cinq sconciatori (milieux de terrain),
Quinze innanzi ou corridori (attaquants).

Disparu au cours du 18ème siècle, il fut relancé à Florence dans les années 1930. De nos jours, il revit chaque année à l’occasion d’un grand tournoi annuel, le Torneo dei Quattro Quartieri (Tournoi des quatre quartiers), composé de trois grands matches (deux éliminatoires et la finale) qui se déroulent à partir du 14 juin, la finale se disputant le jour de la fête du saint patron de la ville, Jean le Baptiste.

54 joueurs s’affrontent vêtus en costume médiéval sur la piazza Santa Croce, au cœur de la ville, qui est recouverte de sable pour l’occasion, devant quelques 6.000 spectateurs.

Calcio Storico, place Santa Croce

Le calcio storico a lieu sur la place Santa Croce, où de nombreux spectateurs assistent aux rencontres depuis les tribunes ou depuis les fenêtres des maisons entourant la place – Crédit photo: Flickr – Alexandra

En 1575, un match fut organisé à Lyon par les marchands florentins en honneur du roi Henri III. Ce dernier n’apprécia guère le spectacle, déclarant : « C’est trop petit pour qu’on l’appelle la guerre, trop cruel pour qu’on l’appelle un jeu »

Crédit photo principale : YouTube – Narratively

PARTAGER
Article précédentUn vortex géant se forme sur le lac Texoma aux Etats Unis
Article suivantVietnam: plus besoin de Visa pour les séjours courts

Avant tout un grand curieux des autres cultures du monde et voyageur depuis mon plus jeune âge, je vous donne mes conseils de voyage et tente de vous inspirer à travers mes articles et mes retours d’expériences. En tant qu’animateur du blog Toolito, je réponds à vos questions et commentaires !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here